STUDEBAKER Starliner V8 1954

Re: STUDEBAKER Starliner V8 1954

Messagepar leaurent » Mer 31 Jan 2018 09:43

J'aurai préféré qu'ils aient totalement lâché, rouler en suspension style 2 cv.
Celà m'explique le pourquoi du ressenti, d'avoir la roue droite ovale.
Le but de la sortie sur route, était de vérifier l'auto, si la deuxième et dernière vitesse de la BVA fonctionnait.
Le manque de puissance du moteur, venait du manque d'avance, l'essence à l' époque avait un indice d'octane proche de 90, en 1954, c'était de l'ordinaire, rien qu'avant 4 degrés de plus, il revit.
Je suis en contact avec Phil Harris (M. Allumage Studebaker aux usa) pour des modules pertronix modifié pour mes Stude, au prochain mail, je lui demanderai les préconisations des avances à régler.
La bobine pour la GT va cracher, ce sera une 0.3 ohms associée avec le module spécifique.
Avatar de l’utilisateur
leaurent
Six en ligne onctueux
 
Messages: 352
Enregistré le: Mar 25 Nov 2014 18:14

Re: STUDEBAKER Starliner V8 1954

Messagepar jpnouet » Mer 31 Jan 2018 13:32

leaurent a écrit:La bobine pour la GT va cracher, ce sera une 0.3 ohms associée avec le module spécifique.


Les bougies n'ont qu'à bien se tenir.
JPN

Plus un citron est pressé, plus il se dépêche...
Avatar de l’utilisateur
jpnouet
Docteur Ma boule
 
Messages: 5846
Enregistré le: Jeu 6 Mai 2010 00:12
Localisation: 100 m du périph

Re: STUDEBAKER Starliner V8 1954

Messagepar Gégé Demaring » Mer 31 Jan 2018 23:15

Ton histoire d'avance à l'allumage me rappelle mon père et sa 2 CV de 1961 dont il avait refait le moteur. Il rajoutait 0,5 degrés d'avance à l'allumage après chaque voyage pour aller aux champignons ou à la pêche à 15 km de chez-nous, et à chaque fois il gagnait 2 ou 3 km /h dans une côte sévère qu'il connaissait bien. Il faisait çà jusqu'à l'apparition du cliquetis et alors il enlevait 0,5 °... C'était pifométrique et 'pointu' mais très efficace ;)
Rien ne sert de courir avec le permis à point
Avatar de l’utilisateur
Gégé Demaring
Séraphin Lampion : Stude'jewels Boss
 
Messages: 3569
Enregistré le: Mar 16 Oct 2012 13:59
Localisation: Puy de Dôme (Limagne)

Re: STUDEBAKER Starliner V8 1954

Messagepar leaurent » Jeu 1 Fév 2018 19:07

On a déjà eu fait ça avec Michel, avec son Austin seven de 1930 qui fonctionne à l'huile ricin.
On utilisait la voie rapide, dans la montée jusqu'à pujaudran avec l'aire de repos, on redescendait pied dedans et demi-tour, on remontait pour les réglages.
Il fallait qu'elle dépasse 110 sur le plat, maintenant, il y a rajouté un compresseur.
Un jour, les flics l'ont arrêté, ils voulaient savoir qu'est ce qu'il foutait sur la voie rapide ? :lol:
Avatar de l’utilisateur
leaurent
Six en ligne onctueux
 
Messages: 352
Enregistré le: Mar 25 Nov 2014 18:14

Re: STUDEBAKER Starliner V8 1954

Messagepar Gégé Demaring » Ven 2 Fév 2018 01:44

leaurent a écrit:...
Le manque de puissance du moteur, venait du manque d'avance, l'essence à l' époque avait un indice d'octane proche de 90, en 1954, c'était de l'ordinaire, rien qu'avant 4 degrés de plus, il revit.
...

Un moteur de Stud, si tu diminue l'avance à l'allumage il peut fonctionner au kérosène ou au white sipirit, voire même au charbon de bois avec un accessoire des années 40 ;) Mais il devient de plus en plus poussif... :roll:
Rien ne sert de courir avec le permis à point
Avatar de l’utilisateur
Gégé Demaring
Séraphin Lampion : Stude'jewels Boss
 
Messages: 3569
Enregistré le: Mar 16 Oct 2012 13:59
Localisation: Puy de Dôme (Limagne)

Re: STUDEBAKER Starliner V8 1954

Messagepar Jean-Louis » Jeu 8 Fév 2018 18:36

:D Attention quand même avec les bobines "Haute Energie" leur résistance primaire étant plus faible, le courant dans le rupteur (ou dans le module d'assistance) est plus élevé.
Le rupteur ou le module d'assistance risque de ne pas apprécier !!!

Demandé à "Gégé" il vous confirmera !!!! :lol:
Ce qui a été monté, peut être démonté. Et donc réparé !!!
Avatar de l’utilisateur
Jean-Louis
Quatre en ligne anémique.
 
Messages: 50
Enregistré le: Mar 6 Mai 2014 14:04
Localisation: Loiret

Re: STUDEBAKER Starliner V8 1954

Messagepar leaurent » Ven 9 Fév 2018 18:36

Toutes mes voitures, ainsi que mes amis avons des bobines haute performance depuis presque 20 ans.
Lucas Sport, Pertronix, MSD
Sur les anglaises, nous grillons des doigts d'allumeur de refabrication seulement, la solution est de le remplacer par un NOS ou celui de la Métro turbo.

L'impédance pour un 4 cyl et 6 cyl montage vis platinées doit être de 3 Ohms, et 1,5 pour les V8.
Quand au module, j'en utilise un tous les jours sur ma voiture depuis 2004

Quand à la panne de Gégé, dans les Yvelines avec son Avanti, 1 mois avant Lyon, je ne crois pas au 6 bougies sur 8 qui auraient rendu l'âme en même temps et une auto qui redémarre comme par magie 3 jours après, juste en ayant remplacé les bougies et la bobine au préalable.

Quand il aura fini Milka, il trouvera peut-être le temps de la réviser en profondeur. ;)
Avatar de l’utilisateur
leaurent
Six en ligne onctueux
 
Messages: 352
Enregistré le: Mar 25 Nov 2014 18:14

Re: STUDEBAKER Starliner V8 1954

Messagepar Jean-Louis » Sam 10 Fév 2018 09:21

:) Bonjour "Leaurent"

Quand à la panne de Gégé, dans les Yvelines avec son Avanti, 1 mois avant Lyon, je ne crois pas au 6 bougies sur 8 qui auraient rendu l'âme en même temps et une auto qui redémarre comme par magie 3 jours après, juste en ayant remplacé les bougies et la bobine au préalable.


Je suis à peu prés d'accord avec toi pour les bougies et le redémarrage, mais par contre ce dont je faisais allusion, c'est le doigt de distribution de l'allumeur, et le module d'allumage.
A priori mon analyse (d'après ce que m'a raconté Gégé), serait celle là:
-Le montage d'une bobine "HE" à entrainé par surcharge et défaut d'isolement progressif la carbonisation de la bakélite du doigt de distribution, qui de piètre qualité (peut-être) et surement par inadaptation à la puissance fourni par la bobine a fini par carboniser.
- Le dit doigt à entrainé à son tour un court-circuit de l'enroulement secondaire de la bobine "HE" qui s'est mise en court-circuit entrainant une surconsommation de courant sur le module d'allumage, ce qui a entrainé la destruction par surchauffe du transistor de commutation du module, et par la suite sa destruction.

A+
Ce qui a été monté, peut être démonté. Et donc réparé !!!
Avatar de l’utilisateur
Jean-Louis
Quatre en ligne anémique.
 
Messages: 50
Enregistré le: Mar 6 Mai 2014 14:04
Localisation: Loiret

Re: STUDEBAKER Starliner V8 1954

Messagepar leaurent » Sam 10 Fév 2018 10:32

J'utilise la bobine haute performance depuis le début sur ma GT hawk V8, c'est à dire plus de 10 ans.
Ok, je n'ai parcouru que 2000 km ou 3000, faudrait que je regarde les photos du compteur lors de l'achat.
J'avais changé la tête, les vis platinées à l'époque, fils de bougies, etc... Mais très certainement avec le stock de l'ancien proprio qui était dans la malle.

La commandeur V8 en 6 volts, sera équipé comme celà dès réception du kit, je verrai bien si je tombe en panne avec les refabrications actuelles.

Lors de la panne finale sur Toulouse en avril 2017 (panne commencé à epoc auto Lyon 2016), avec les tiges de culbuteurs tordues, j'avais du rerégler une des 2 vis platinées qui s'ouvrait à peine (elle avait du se desserrer, bizarre ?? ).
Le problème de notre génial Gégé, c'est qu'il ne sait pas dire non à ses copains pour leur faire la mécanique, commander les pièces, et donc pas le temps de s'occuper de son propre parc.
J'ai un copain mécano, qui a su dire non pour refaire le moteur de jag de son ami, qu'il venait de lui conseiller d'acheter. Il avait son propre parc de voitures à entretenir, ainsi que ses nouvelles acquisitions.
L'autre a du se trouver un autre mécano, disponible.

Les pannes à répétition de l'Avanti, proviennent du manque de temps à la réviser. Gégé en fait des milliers de kilomètres depuis son achat, le roulement, etc...
Mais finir Milka, gérer le club, les commandes de pièces, south bend mecanic, les sorties, ce sera peut-être pas cette année. :roll:
Avatar de l’utilisateur
leaurent
Six en ligne onctueux
 
Messages: 352
Enregistré le: Mar 25 Nov 2014 18:14

Re: STUDEBAKER Starliner V8 1954

Messagepar 12cylindresenV » Sam 10 Fév 2018 11:32

Oui, bonne vision des choses, ne dit-on pas que le cordonnier est toujours le plus mal chaussé?
Fred le multicylindres...
Image
In boug fran, sé-t-in piès larzan.
A ceux qui sont francs, à ceux qui disent ce qu'ils pensent et agissent comme ils disent, on peut effectivement faire confiance.
12cylindresenV
Ch'minot GTI'ste, administrateur du site
 
Messages: 11315
Enregistré le: Mer 5 Mai 2010 23:47
Localisation: Ile de France

Re: STUDEBAKER Starliner V8 1954

Messagepar leaurent » Lun 12 Fév 2018 13:09

Ma livraison du jour, amortisseurs et vis de roue. ;)
Je viens de contrôler le neuf : il rentre en forçant et remonte tout seul. 8-)
L'ancien s'enfonçait sans résistance, et il fallait être Musclor pour le détendre. :roll:

Image
Hébergé par Imagesia.com
Avatar de l’utilisateur
leaurent
Six en ligne onctueux
 
Messages: 352
Enregistré le: Mar 25 Nov 2014 18:14

Re: STUDEBAKER Starliner V8 1954

Messagepar leaurent » Jeu 15 Fév 2018 22:26

Amortisseurs avant remplacé, essai routier sous le soleil, la voiture flotte maintenant de derrière. :twisted:
Le train avant va mieux, loin d'être parfait ou correct pour rouler, les roues manquent de pincement.

J'ai profité du beau temps pour remonter la serrure de porte (il y avait un obturateur chromé à la place) et graisser le mécanisme du monte-glace.



Image
Hébergé par Imagesia.com

J'ai transformé la malle en table, pratique pour coincer le rouleau :lol:

Image
Hébergé par Imagesia.com
Avatar de l’utilisateur
leaurent
Six en ligne onctueux
 
Messages: 352
Enregistré le: Mar 25 Nov 2014 18:14

Re: STUDEBAKER Starliner V8 1954

Messagepar Jean-Louis » Ven 16 Fév 2018 11:04

:) Super !!! ça avance bien, merci pour le reportage photo "leaurent"
Ce qui a été monté, peut être démonté. Et donc réparé !!!
Avatar de l’utilisateur
Jean-Louis
Quatre en ligne anémique.
 
Messages: 50
Enregistré le: Mar 6 Mai 2014 14:04
Localisation: Loiret

Re: STUDEBAKER Starliner V8 1954

Messagepar 12cylindresenV » Ven 16 Fév 2018 17:25

8-)
Fred le multicylindres...
Image
In boug fran, sé-t-in piès larzan.
A ceux qui sont francs, à ceux qui disent ce qu'ils pensent et agissent comme ils disent, on peut effectivement faire confiance.
12cylindresenV
Ch'minot GTI'ste, administrateur du site
 
Messages: 11315
Enregistré le: Mer 5 Mai 2010 23:47
Localisation: Ile de France

Re: STUDEBAKER Starliner V8 1954

Messagepar ppds20 » Jeu 22 Fév 2018 11:06

Image


Naitre aux USA…………renaitre en France………..des autos et des hommes…….(suite)

Milka vous a déjà raconté sa vie sur ce forum
Moi aussi je vis une histoire avec un homme
Moi ,je peux dire que j’avais été maltraitée
Leaurent m’a vu,il m’a recuelli,m’a abritée
Sur un vulgaire parking,j’étais abandonnée
J’ai même bien failli me faire goudronner
Pourquoi pas des plumes encore en plus
Il y a quand même des drôles de gugus
Milka et moi on est pas des autos autonomes
On a besoin d’être auprès de vrais hommes
Des hommes aux mains d’or avec un cœur
Des hommes qui aiment fort les Studebaker
Moi j’aimerais bien revoir ma grande sœur
On parlera du bon temps et de nos guérisseurs




Signé : l'homme qui murmurait à l'oreille des autos avec ou sans chevaux............ ;)
Comme un avion sans ailes .......
Avatar de l’utilisateur
ppds20
Quatre en ligne anémique.
 
Messages: 207
Enregistré le: Jeu 19 Oct 2017 19:55

PrécédenteSuivante

Retourner vers Vous et vos autos : Présentez vous et montrez nous votre (vos) belle (s) américaine(s).

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité