Les 720 heures de la Stude

Nous traiterons ici de la remise en état d'un véhicule dans son ensemble.

Re: Les 720 heures de la Stude

Messagepar Gégé Demaring » Ven 10 Nov 2017 00:59

Bon on continue quan mêmed d'avancer sur Milka entre l'échange standard de moteur sur la Stud à Jack, l'achat de pièces en Hollande et la tenue d'un stand à Pocauto...

Détail du remontage des vitres arrières: Il faut surtout procéder dans cet ordre sinon, si la vitre en triplex est soumise au moindre 'coincement' elle casse (et on en a cassé une sur les 3 qu'on avait pour l'arrière, donc plus droit à l'erreur!!!)
Il faut d'abord l'enfiler dans le bon sens, c'est à dire pas comme çà :
Image
Mais dans ce sens là:
Image
Sinon on ne prendra jamais le virage pour la positionner là ou elle doit aller.
On commence à prendre le virage comme çà:
Image
Ensuite, pour finir de pour prendre le virage, une trappe est prévue vers l'avant de la porte, on y enfile le coin de la vitre comme çà:
Image
On peut alors remonter la vitre vers le haut jusqu'au tiers de la hauteur. Toute cette manœuvre s'effectue sans la présence des coulisses de vitres, c'est nettement plus facile
Image
On enfile ensuite la gouttière ou la vitre doit coulisser par dessus le verre et dans la gorge prévue dans la portière:
Image
On remonte la vitre jusqu'en haut en la poussant par en dessous. On peut alors la coincer en haut à l'aide d'un tournevis introduit dans un des trous de fixation du panneau d'habillage.
Image
Cette manœuvre? plus facile à réaliser quand on est deux, permet de dégager la place en dessous pour mettre en place la pièce métallique qui maintient la gouttière en place vers l'arrière de la porte:
Image
N.B J'ai essayé toutes les solutions intermédiaires consistant à varier l'ordre des opérations préconisé ici et çà coinçait de tous les bouts. La vitre sortait de la gouttière ou ne voulait pas rentrer dedans...
Un fois cette pièce métallique (noire) bien en place avec la gouttière à l'intérieur et la vitre dans la gouttière, maintenue en haut, on peut en visser les fixations :
Image
On redescend ensuite la vitre doucement et on règle la position final de la pièce et on bloque les vis.
On remonte ensuite la vitre à la main pour introduire la crémaillère dans la porte et on fixe la crémaillère avec ses 4 vis sans les serrer.
Ensuite on descend le mécanisme en bas avec la manivelle et on accompagne la vitre dans la descente.
Une fois en bas on trouve la place pour introduire les tétons dans la glissière horizontale du bas de la vitre et en forçant comme une bête, on comprime successivement chacun des deux petits ressorts du téton, afin de remettre la rondelle puis l'épingle de fixation.
Image.

Les lèches vitres (poilus avec une baguette en inox) se placent en dernier, en prenant garde qu'aucun d'eux ne dépasse et fasse forcer la vitre dans son coulissement. C'est comme çà que j'en ai cassé une :(

Il n'y a plus enfin qu'à graisser généreusement les rouages et les glissières de la crémaillères et bloquer toutes les vis de fixation et on peu remettre la trappe de visite en place puis passer aux vitre avants...
Rien ne sert de courir avec le permis à point
Avatar de l’utilisateur
Gégé Demaring
Séraphin Lampion : Stude'jewels Boss
 
Messages: 3418
Enregistré le: Mar 16 Oct 2012 13:59
Localisation: Puy de Dôme (Limagne)

Re: Les 720 heures de la Stude

Messagepar 12cylindresenV » Ven 10 Nov 2017 05:25

Magnifique ce tuto Gégé ! 8-)
Fred le multicylindres...
Image
In boug fran, sé-t-in piès larzan.
A ceux qui sont francs, à ceux qui disent ce qu'ils pensent et agissent comme ils disent, on peut effectivement faire confiance.
12cylindresenV
Ch'minot GTI'ste, administrateur du site
 
Messages: 11096
Enregistré le: Mer 5 Mai 2010 23:47
Localisation: Ile de France

Re: Les 720 heures de la Stude

Messagepar leaurent » Ven 10 Nov 2017 09:05

Tu m'étonnes que tu es galèré, on ne monte pas une vitre seul. Il te faut un assistant qui te tienne la vitre, aux différentes hauteurs. Tu sais à la TV, même si on ne voit que des superman mécano travaillant en solo, ils ont des assistants :lol: .
Avatar de l’utilisateur
leaurent
Quatre en ligne anémique.
 
Messages: 222
Enregistré le: Mar 25 Nov 2014 18:14

Re: Les 720 heures de la Stude

Messagepar Eric-60 » Sam 11 Nov 2017 18:57

12cylindresenV a écrit:Magnifique ce tuto Gégé ! 8-)

+1 Merci pour le cour 8-)
Il n'est de nouveau que ce qui a été oublié ....
Dsuper Option5-72 en travaux ... EX Dspécial-72 (démantelé en 2015. sniff)... P60Ranch-60 et Vespa Acma-58 en attente...
Avatar de l’utilisateur
Eric-60
rare comme un V8 22CV
 
Messages: 2352
Enregistré le: Sam 24 Mar 2012 21:55
Localisation: OISE (60400)

Re: Les 720 heures de la Stude

Messagepar Citrobill » Mar 14 Nov 2017 00:18

:shock: , effectivement, Stude ressemble beaucoup à Citroën, il faut bac+40 et 5 articulations pour chacun des 4 bras :roll: :arrow:

En tout cas, quel travail 8-) ! Merci Gégé de nous faire participer à l'avancée de ce chantier.
Citroennement

William
www.eurosmclub.net
Avatar de l’utilisateur
Citrobill
Six en ligne onctueux
 
Messages: 777
Enregistré le: Sam 5 Oct 2013 14:59

Re: Les 720 heures de la Stude

Messagepar Gégé Demaring » Ven 1 Déc 2017 12:27

Bon entre 2 réfections de circuit d'allumage, des expéditions de pièces détachées, des commandes à répétition et des essais / mise au point de Stud, et de gros rangements dans le gourbi, j'avance un peu à la vitesse d'un escargot asthmatique sur le remontage de Milka...

Pour remonter les habillages intérieurs, il faut commencer par poser les joints de portes. On peut les acheter au mètre (sous le nom de "Windlace") chez un fournisseur spécialisé aux USA qui livre aussi les moquettes sur mesure et les ciels de toits (Headliners).

La première chose à faire est de repérer les pattes de fixation, tout autour de chaque porte:
Image
Ensuite il faut les relever et le tordre en arrondi à l'aide d'un tournevis et d'un petit marteau:
Image
On peut alors glisser la partie plate en tissu du joint dans la gorge de fixation. On aura au préalable pris soin de coudre un ruban tout au long du joint pour en élargir la plage de fixation car les fournisseurs américains sont radins et la bande de fixation livrée est trop étroite :(
(on voit bien sur cette photo que la bande d'origine arrive juste au bord de la gorge dans laquelle on doit l'enfiler...
Image
On enfonce ensuite la patte de fixation en tôle dans sa gorge pour pincer la bande de fixation. Un petit marteau et un chasse goupille sont utiles...
On répète l'opération tout autour de la portière...
Image
Et on termine en bas en recoupant le joint qu'on aura pris soin de couper préalablement avec 4 ou 5 cm de rab, car les virages font perdre un peu de longueur dans le tissu qui plisse. La découpe se fait aux ciseaux, puis on brule le tissu effiloché avec une allumette.
Image
Rien ne sert de courir avec le permis à point
Avatar de l’utilisateur
Gégé Demaring
Séraphin Lampion : Stude'jewels Boss
 
Messages: 3418
Enregistré le: Mar 16 Oct 2012 13:59
Localisation: Puy de Dôme (Limagne)

Re: Les 720 heures de la Stude

Messagepar Gégé Demaring » Mer 13 Déc 2017 22:36

Maintenant que les joints de portières sont posés, on va pouvoir s'attaquer à un gros morceau: la pose du ciel de toit. C'est une étape indispensable avant de remonter le parebrise et la vitre arrière car il est coincé dans les joints respectifs de ces deux vitres...
On commence par déplier et laisser séjourner quelques jours dans une pièce chauffée le ciel de toit commandé sur mesure aux USA (tarif = 170 euros soit 250 euros avec le transport et la douane...)
Ensuite on ponce, on dérouille et on repeint les tringles de fixation. Elles sont numérotées de 1 à 6 de l'avant vers l'arrière. Puis on les enfile dans leurs fourreaux respectifs qu'il faut prendre soin de découper à chaque extrémité car il y a beaucoup de tissu en rab... La découpe doit se faire dans le milieu du cintrage de chaque extrémité.
On laisse tout tranquille dans un coin et on colle sur la tôle du toit, à l'intérieur, un revêtement insonorisant en fibres (usage normal = le bâtiment, fournisseur = magasin de bricolage, colle recommandée = une bonne !!)
Une fois que l'insonorisant est collé on peut remonter les retenues latérales de ciels de toit. Il s'agit de 6 petites tôles (3 de chaque côté) équipées de griffes que l'on va fixer au raz des bourrelets des joints de portière.
Elles apparaissent ici en gris sur le fond blanc de la peinture intérieure du toit de Milka:
Image
Pour les fixer, on fait passer les tenons de fixation dans les trous rectangulaires des tôles puis on tourne chaque tenon d'un quart de tour à l'aide d'une pince. Sur ce cliché le tenon est passé de la position horizontale à verticale et il retient la tôle...
Image
Sur une auto de plus de 60 ans qui a bien vécu, il arrive que certains tenons soient absents. On peut en acheter chez les fournisseurs de pièces habituels, mais on peut aussi les remplacer par des vis à tôle en perçant un avant trou de la bonne taille.
Image
Une fois que les 6 tôles sont bien fixées, on peut aller récupérer le ciel de toit qui se reposait dans un coin et procéder au montage des tringles à l'aide d'une vis à chacune de leurs extrémités. On commence par la tringle centrale, puis on progresse alternativement vers l'arrière et vers l'avant en prenant soin de centrer le ciel de toit dans l'axe 'avant- arrière' de la voiture. L'idéal est de matérialiser l'axe central de la voiture par un trait de crayon sur le revêtement insonorisant et de faire de même sur l'envers du ciel de toit.
Image
On laisse pendre tout le bazar et ça donne à peu près ça, vue de l'arrière de l'auto:
Image
Et sur les côtés, au niveau de chaque porte on s'aperçoit qu'il y a vraiment du rab de tissu !
Image
L'opération suivante consiste à bien tendre le revêtement vers l'avant et vers l'arrière en se limitant aux parties droites du pare brise et de la lunette arrière (on s'intéressera aux courbes plus tard...). Pour maintenir le revêtement tendu on utilise des pinces à dessin, des pinces étaux (avec des cales) ou du joint de carrosserie en U armé coupé en petits morceaux comme sur la photo ci dessous qui représente le côté 'Parebrise'
Image
Ou sur la photo ci-dessous qui représente le côté ''vitre arrière'':
Image
Le drap qui pend pour recouvrir la lunette arrière est là pour garder un peu de chaleur à l'intérieur de l'auto car on va procéder au collage et le colle ne prend pas en dessous de 5 °C (on se gèle dans mon garage :oops: )
Voilà la colle que j'ai retenue pour cet usage. Comme elle est blanche et assure des collages solides à prise rapide, elle m'a semblé tout indiquée:
Image
On l'applique à l'aide d'un pistolet. Il vaut mieux être deux pour cette opération, un qui tend le revêtement et l'autre qui colle:
Image
On procède par petites longueurs en enlevant puis remettant en place les fixations.
On laisse sécher, au moins 6 heures. Dans le cas présent, on a laissé toute une nuit avec un radiateur électrique soufflant maintenu en marche minimum pour garantir une température de 8 à 10 °C sous les draps qui recouvraient l'auto ;)
Le lendemain, on a pu récupérer toutes les fixations et procéder à l'encollage des parties courbes... Ici sur la lunette arrière...
Image
Image
On a fait pareil à l'avant puis on est allé déjeuner en laissant sécher...
En revenant on a laissé les pinces en place mais on a pu retailler un peu les excès latéraux de tissu pour se contenter de laisser ça:
Image
On a retaillé les laizes dans les courbes prononcées jusqu'au raz des tôles de maintient, afin de procéder à l'enfilage du tissu dans le petit espace entre la tôle de maintient et la carrosserie. Les griffes ont pris le relai... Une spatule de cuisine en bois convient bien pour cet usage;
Image
La spatule risque moins de déchirer le tissu qu'un tournevis ou n'importe quelle lame métallique.
Une fois la colle prise et le tissu glissé dans les tôles de maintient on obtient quelque chose qui présente encore quelques petits plis:
Image
Mais le joint de caoutchouc de la vitre arrière et celui du parebrise vont venir exercer une tension supplémentaire et et un fois tout monté, il parait qu'un coup de sèche cheveux un peu chaud vient finir de tendre tout le bazar.
En attendant on peut remonter le plafonnier puis tout recouvrir à nouveau sous les draps et laisser mijoter une nuit de plus...
Image
Image
Rien ne sert de courir avec le permis à point
Avatar de l’utilisateur
Gégé Demaring
Séraphin Lampion : Stude'jewels Boss
 
Messages: 3418
Enregistré le: Mar 16 Oct 2012 13:59
Localisation: Puy de Dôme (Limagne)

Re: Les 720 heures de la Stude

Messagepar marcc » Mer 13 Déc 2017 23:17

Allez Gégé courage !! on va pouvoir l’essayer pour la nouvelle année ;) :)
Avatar de l’utilisateur
marcc
rare comme un V8 22CV
 
Messages: 2558
Enregistré le: Lun 8 Juil 2013 01:42

Re: Les 720 heures de la Stude

Messagepar citro49 » Jeu 14 Déc 2017 05:59

Tu prévois un pot pour fêter la mise en route ? :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
Image

Je suis un mélange d'anarchiste et de conservateur dans une proportion qui reste à déterminer
Avatar de l’utilisateur
citro49
Gremlin officiel d'AdJ
 
Messages: 2600
Enregistré le: Mar 20 Sep 2011 12:46
Localisation: Toujours plus à l'ouest

Précédente

Retourner vers Nos restaurations ou remises en état partiel.

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité